agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Travaux terminés

La voirie communale qui représente 150 kilomètres, réclame un suivi continu d’autant que la structure des chaussées rurales n’est plus adaptée à l’augmentation régulière du trafic.

2016


Halle de tennis


Durant l’été, la couverture de la halle de tennis a été remise en état. L’ensemble des plaques translucides abritant le bâtiment devaient être remplacées.
Lors des intempéries, l’eau de pluie s’y infiltrait. Il arrivait que les courts de tennis soient touchés.
Le changement des plaques va améliorer la sécurité mais aussi le confort des joueurs. D’autant que la halle de tennis bénéficie désormais d’une bien meilleure luminosité.

Coût des travaux : 26.500 € TTC.


Travaux dans les écoles

Durant les vacances d’été, la Ville a réalisé différents travaux d’entretien et de remise en état dans les écoles :

  • réfection de peintures (1 classe à Port Horel),
  • revêtement de sols (5 classes à Harel de la Noë),
  • marquage au sol dans la cour (Harel de la Noë),
  • pose d’éviers et de lave-mains (maternelle Port Horel),
  • remplacement de serrures (Jean Ferrat),
  • pose de panneaux d’information (Grand Léjon, Jean Ferrat, Harel de la Noë).

Des investissements importants s’annoncent au Grand Léjon et à Jean Ferrat où la Ville prévoit le remplacement des systèmes de chauffage dans les deux écoles. Une chaudière au gaz va équiper l’école du Grand Léjon. Les travaux, d’un montant de 28.800 € sont programmés durant les vacances de la Toussaint.
Une chaudière à bois va être installée à Jean Ferrat au cours des vacances d’hiver. Le coût des travaux est en cours d’estimation.


Digue des Rosaires

JPEG - 25.8 ko
Travaux sur la digue des Rosaires suite à la tempête du 9 mars 2016

Aux Rosaires, la digue Est, à proximité du manoir de la Comtesse, a été remise en état. La tempête du 9 mars 2016 y avait provoqué des dégâts.

À plusieurs endroits, le revêtement de la chaussée s’était fissuré voire même affaissé. L’enrochement avait également été bousculé. Des blocs de pierre s’étaient retrouvés sur la plage.
Des travaux s’imposaient.

La Ville a fait appel à l’entreprise Rault pour reprendre l’enrochement. Parallèlement, la société Colas est intervenue voici quelques jours, pour refaire des parties d’enrobés sur le cheminement piétonnier.

Le coût des travaux s’élève à 10.500 €.

Les services techniques de la Ville ont par ailleurs réalisé un relevé des zones de déplacements de l’enrochement. Le rapport va être transmis à la DDTM (Direction départementale des territoires et de la mer).
« Il doit permettre d’identifier la partie de l’enrochement la plus exposée aux assauts des marées. Et d’envisager ainsi un confortement là où cela s’avèrera nécessaire » indique le maire Ronan Kerdraon.

Lors des grandes marées, surtout si elles s’accompagnent de forts vents de Nord, la digue Est des Rosaires est particulièrement exposée.
C’est également le cas de Tournemine et de Martin. Deux plages où les cales ont été détériorées et la falaise à nouveau rognée.


2015

Voirie communale : 1.280.000 € de travaux en 2015

En 2015, 1 280 000 euros de travaux sont programmés sur la voirie communale, dont 100.000 € consacrés à la poursuite du schéma des pistes cyclables. Les prochains grands chantiers concernent la rue de la Ville Corbon (en cours de réalisation), les abords du futur hôpital mutualiste, rue de l’Arrivée (en juin prochain) et l’avenue du Léon aux Rosaires (après la saison estivale),

Par ailleurs, des crédits sont prévus pour les petites opérations ponctuelles et récurrentes sur la voirie municipale (point à temps automatique, revêtements, mise en accessibilité de passages piétons, …).


La rue des Terres Noires a changé d’allure

Après près de trois mois de travaux financés par la Ville, la rue des Terre Noires, à Saint-Laurent, a changé d’allure. Un plus pour la sécurité des usagers et l’esthétique du quartier.
La rue des Terres Noires a bien changé.

Cette voie très fréquentée en raison de la proximité de l’école Jean Leuduger et du passage de la ligne de bus n°20, en avait besoin. La chaussée a été élargie et doté d’un nouveau revêtement.

Des trottoirs ont été aménagés des deux côtés de la rue, ainsi que des zones de stationnement bien identifiées et des espaces végétalisés où l’implantation de vivaces est prévue à l’automne. Les arrêts de bus ont par ailleurs été mis aux normes d’accessibilité. « Tout cela est destiné à améliorer la sécurité aussi bien des riverains que des usagers des transports publics. Et puis, les aménagements embellissent la rue et donnent de la valeur ajoutée au quartier » se félicite le maire Ronan Kerdraon qui s’est rendu sur place la semaine dernière en compagnie de Didier Flageul, adjoint aux travaux et Patrice Fourré, directeur des services techniques communaux.

Bien entendu, la réalisation du projet a été précédée d’une concertation avec les riverains, notamment au sein du Comité consultatif de quartier. Retour ligne automatique
Les travaux de surface, menés à bien après la pose d’un réseau d’évacuation des eaux pluviales, ont été menés à bien entre février et avril par l’entreprise Colas. Retour ligne automatique
« Nous en avons profité pour refaire également le revêtement des trottoirs de la rue François-Mauriac ». Le montant total de l’opération représente pour la Ville un budget de 218 492 € TTC.



Contact

Direction générale des services techniques
Hôtel de Ville
Rue de l’Espérance
CS 30310
22193 PLERIN CEDEX

Localiser

Tél. 02 96 79 82 05
Courriel : contact@ville-plerin.fr