agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Services aux associations

Minibus pour les déplacements associatifs, promotion des manifestations... les services à la disposition des associations plérinaises.

Un minibus pour vos déplacements associatifs


La Ville de Plérin dispose d’un minibus de 9 places.

Ce minibus est mis gratuitement à la disposition des associations plérinaises le week-end (excepté pendant les vacances scolaires).


Pour réserver le minibus, contacter

Direction de la Vie associative, Culture, Sports et Initiatives locales
Régie des salles
Hôtel de Ville
Rue de l’Espérance
CS 30310
22193 PLERIN CEDEX
Localiser
Localiser

Tél. 02 96 79 86 19
Courriel : contact@ville-plerin.fr


Promotion de vos manifestations

Publiez vos messages sur les supports de communication de la Ville

Les associations plérinaises peuvent faire une demande de publication d’un message de type événementiel, sous réserve qu’il ne relève pas d’un caractère publicitaire ou commercial.

Les messages peuvent être publiés sur les supports de communication de la Ville : panneaux lumineux, site Internet, bulletin d’informations municipales.

Les demandes doivent être effectuées à l’aide du formulaire à télécharger ci-dessous et envoyées à la Mairie de Plérin 2 semaines avant l’événement pour les panneaux lumineux et le site internet, 2 mois à l’avance pour le bulletin d’informations municipales.


Téléchargez

Contact

Service communication
Hôtel de ville
Rue de l’Espérance
CS 30310
22193 PLERIN CEDEX
Localiser
Localiser

Tél. 02 96 79 82 34
Courriel : contact@ville-plerin.fr


Panneaux d’affichage libre pour les associations

22 panneaux d’affichage – dits « Panneaux Ville Propre » - sont implantés dans les différents quartiers de Plérin-sur-Mer.

La multiplication de ces panneaux d’affichage libre doit permettre d’éviter l’affichage sauvage, et donc une pollution visuelle, sur notre commune.
Les affichages sauvages sont interdits par le Code de l’environnement, article R.581-8-1.
L’article L.581-34 de la loi de juillet 2010 est venue renforcer ces dispositions qui prévoient jusqu’à 7 500 € d’amende.