agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Economies d’eau

Depuis la révision de son Plan de désherbage communal par le SMEGA en 2011, la commune de Plérin poursuit son engagement en faveur de la santé de ses habitants, de la biodiversité et de la reconquête de la qualité de l’eau.

Protection de la ressource en eau

La protection de la ressource en en eau est un enjeu majeur à toutes les échelles de territoire. En ce qui concerne la maîtrise des consommations d’eau potable, les services de la Ville de Plérin ont engagé un certain nombre d’actions.

Récupération d’eau pluviale

Les services techniques ont des besoins importants en eau pour l’entretien des espaces publics (arrosage des espaces verts, balayage mécanique), et pour le nettoyage des véhicules municipaux.

Utiliser de l’eau potable pour ces consommations n’est pas une démarche durable.

C’est pourquoi, la Ville de Plérin-sur-Mer a équipé son Centre Technique Municipal de cuves de récupération d’eau pluviale (4 cuves de 15 m3, soit 60 m3).
Deux cuves aériennes de 30 m3 équipent également le Centre nautique de Plérin pour le nettoyage des bateaux.

Un système de récupération d’eau pluviale est en cours d’installation sur l’école du Port Horel (10 m3) pour les besoins en eau des services techniques sur le quartier de Saint-Laurent (balayage mécanique et arrosage des espaces verts).

Par ailleurs, Les toilettes publiques de la rue de l’avenir seront alimentés par de l’eau pluviale.

Choix d’espèces végétales moins gourmandes en eau

Le service Espaces verts s’attache à choisir des essences moins gourmandes en eau, et notamment à concevoir des massifs de plantes vivaces plutôt que de plantes annuelles.

La généralisation des paillages permet aussi de limiter les pertes par évaporation.
Arrosage automatique des espaces verts

Pour maîtriser les consommations d’eau et en améliorer la gestion, les espaces verts nécessitant de l’arrosage sont de plus en plus équipés en système d’arrosage automatique. La programmation de l’arrosage la nuit permet de limiter les pertes par évaporation et répond mieux aux besoins des plantes.

En 2015, une étude est lancée au stade Marcel Gouédard pour l’équipement d’un deuxième terrain de foot en arrosage automatique.

Des dispositifs de robinetterie économes

Avec l’aide du service Plomberie-électricité, des campagnes d’installation et de réglage des robinets temporisés (type Presto) ont lieu sur les bâtiments communaux.

Des dispositifs économes de type « brise-jet » sont installés sur certains robinets.

« Zéro-phyto » depuis 2011

Grâce à son Agenda 21 et sa fiche-action n°13, la commune visait le « zéro-phyto » sur l’ensemble de sa voirie et de ses espaces publics. Aujourd’hui c’est chose faite !
Grâce à la volonté des élus et au savoir faire des services techniques la ville de Plérin est désormais passée en « zéro phyto ».

Plérin, lauréate des Trophées "Zéro phyto" 2014

Les Trophées "Zéro phyto" du Conseil régional de Bretagne récompensent les communes bretonnes qui n’utilisent plus de produits phytosanitaires, notamment après avoir signé la charte « Entretenir au naturel » et mis en place un plan communal.

Les actions de la Ville

La réduction de l’utilisation de pesticides par les agents communaux a débuté il y a plus de 10 ans dans les cimetières de la ville. Ces espaces généralement contraignant à entretenir du fait de l’importance qu’accordent les gens sur leur « propreté » sont désherbés au désherbeur thermique à gaz et manuellement, grâce notamment à une houe maraichère, aussi appelé Pousse-Pousse communal. Plérin-sur-Mer peut donc être un exemple sur l’entretien de ce type d’espaces pour les communes environnantes.

Pour ce qui est des espaces verts, les pesticides ne sont plus utilisés depuis 2008. L’acquisition d’un broyeur de végétaux (2011) permet au service Espaces Verts de réutiliser les déchets de branchage en paillage, le paillage limitant la levée des dites « mauvaises » herbes. Concernant le stade de foot, la mise en place du terrain synthétique et un renforcement du travail mécanique et agronome des sols sur les autres terrains ont permis d’éviter l’usage des pesticides.

Afin d’abandonner totalement l’utilisation des produits phytosanitaires, la commune a développé l’utilisation des techniques alternatives pour le désherbage de la voirie notamment le balayage. Elle a fait l’acquisition d’une balayeuse de voirie en juillet 2010, puis d’une désherbeuse de trottoirs en 2012.

De plus, elle prend en compte les contraintes d’entretien lors de la création de nouveaux aménagements comme sur le récent parking en terre/pierre rue du Roselier, qui nécessite juste quelques tontes dans l’année plutôt que l’utilisation de pesticides. La commune cherche aussi à sensibiliser la population sur ce sujet, afin de faire accepter les quelques herbes qui pourraient apparaître sur les trottoirs.

Tous concernés...

En parallèle, la Municipalité incite les habitants à mieux nettoyer et désherber sur les longueurs de leurs façades, murs, et sur les trottoirs et caniveaux attenant à leurs habitations. Il s’agit là d’une obligation citoyenne.
Chacun d’entre nous peut participer à la maîtrise de la végétation spontanée en ville avec des techniques respectueuses de l’environnement : brossage, arrachage manuel, binette, eau bouillante.
Une bonne alternative aux mauvaises herbes sur les trottoirs : les jardins de trottoirs...



Contact

Service environnement
Hôtel de Ville
Rue de l’Espérance
CS 30310
22193 PLERIN CEDEX

Localiser

Tél. 02 96 79 82 05
Courriel : environnement@ville-plerin.fr