agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Mission handicap

La loi pour l’égalité des droits et des chances de février 2005 définit une politique du handicap et pose une obligation “d’accessibilité généralisée à l’espace public, au logement, aux transports et à la voirie”.

En décembre 2011, la ville de Plérin, a souhaité mener une véritable politique d’inclusion de ses concitoyens en situation de handicap. Pour cela, elle a créé et délégué au CCAS la Mission handicap.

Cette nouvelle instance, forte de son appartenance au schéma départemental du handicap du Conseil général, a, dans un premier temps défini, les contours de son analyse locale.

Au sein de la collectivité, l’aspect fonctionnel du handicap a été retenu au premier chef et plus particulièrement au travers de la mise en place de la Commission d’accessibilité qui intervient depuis plus de cinq ans sur les équipements et autres infrastructures. En revanche, la problématique sociale est rarement abordée.

Pour appréhender au mieux sa mission, le CCAS a, dans un premier temps, souhaité donner une définition au handicap : “toute limitation d’activité, toute restriction de participation à la vie en société, engendrée par une altération des fonctions physiques, psychiques et cognitives. ”

Il a ensuite été mis en place un groupe de travail qui a rencontré ce public plérinais en situation de handicap, ses représentants et son entourage familial, amical ou professionnel.

Ces entretiens ont permis d’établir un diagnostic pour ce groupe social citoyen.

Panorama du handicap

Les préoccupations des Plérinais concernés permettent de dégager les premiers constats et d’imaginer divers axes d’actions voire d’intervention :

  • l’offre de logement accessible publique est recensée, en revanche l’offre du domaine privé est difficile à cerner,
  • agir pour inciter à l’adaptation du logement,
  • créer des lieux de rencontre, d’échanges pour tous,
  • rendre tous les lieux, dont les lieux de santé, accessibles,
  • permettre à la ville, par le biais du Service d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) de développer l’accompagnement des personnes en situation de handicap.
    Sur ce dernier point, le personnel du CCAS suit actuellement une formation pour l’accompagnement des publics en situation de handicap.

Ce panorama est le premier chaînon qui permet de dégager les principaux axes d’effort, les réponses à apporter et de renforcer les partenariats pour un mieux être de tous les Plérinais en situation de handicap.

A télécharger
le panorama du handicap sur Plérin (PDF - 1,15 Mo)

Accessibilité

Travaux d'aménagement
Cette modalité concerne non seulement toutes les formes de handicaps permanents (sensoriel, moteur, psychique ou cognitif), mais aussi les personnes âgées, les femmes enceintes, les personnes accompagnées d’enfants, de poussette, de bagages lourds ou encombrants, les personnes ayant des difficultés à communiquer (illettrées, touristes...), les personnes gênées dans leur déplacement du fait de maladies cardio-respiratoires ou en raison de leur taille ou de leur poids (essoufflement)...

L’objectif est donc de permettre un déplacement de tous sans l’assistance d’un tiers.

Il appartient aux élus de chaque commune de relever cet enjeu institutionnel, réglementaire, financier et social.

Pour la municipalité de Plérin-sur-Mer, l’accessibilité constitue une priorité. C’est pourquoi, depuis deux ans, une Commission communale pour l’accessibilité aux personnes handicapées (CCPAH) s’est constituée autour de Roselyne Bertrand, conseillère municipale déléguée au handicap.

Deux diagnostics sont actuellement en cours d’élaboration.

Ils concernent, d’une part, les Etablissements recevant du public (ERP) pour lesquels des cabinets d’études ont été mandatés selon les catégories de ces bâtiments, et d’autre part, la voirie.

Pour cette dernière, l’audit est réalisé, en interne, par différentes équipes de la ville concernées par ce dossier (services de la voirie, des espaces verts, de l’urbanisme, la police municipale) mais aussi par les associations représentatives des personnes à mobilité réduite.
Il s’agit par conséquent de membres de l’APF (Association des paralysés de France), du Foyer Ker Spi, du Foyer des Nouëlles, du Club de l’Amitié, mais aussi de Plérinais volontaires ou impliqués dans cet enjeu d’aménagement.

Un document diagnostic, le PAVE

Emplacement pour véhicules adaptés aux Rosaires
Le document issu de cette étude est un PAVE (Plan de mise en accessibilité de la voirie et des aménagements publics).

Il fixe notamment les dispositions susceptibles de rendre accessible l’ensemble des circulations piétonnes ou routières et des aires de stationnement.

Déjà, des actions correctives, des améliorations ont été entreprises.

Ainsi, les parkings de Martin-Plage et des Rosaires ont vu la création d’emplacements pour des véhicules adaptés.

Des stationnements dédiés aux personnes handicapées ont été revus en raison de leur manque de fonctionnalité.

Deux rampes d’accès dans les classes ont été construites à l’école de Port Horel.

En plusieurs points de la Ville, les piétons, avant de traverser un passage clouté, peuvent sentir sous leurs pas une bande podotactile. Le relief de ce support permet à une personne non voyante de “ lire ” la chaussée et de “ comprendre ” la proximité immédiate d’un passage clouté.

Cette année, la Ville aura consacré plus de 20 000 € à l’étude et aux développements de voiries ou de bâtiments adaptés.

Dans les années à venir, d’autres actions interviendront pour que tous puissent se déplacer aisément à Plérin-sur-Mer.

ERP (Etablissement recevant du public), qu’est-ce que c’est ?

Un ERP désigne un lieu public ou privé accueillant des clients ou des utilisateurs autres que les employés.

Cela regroupe un très grand nombre d’établissements : cinémas, théâtres, bibliothèques, établissements d’enseignement, hôtels, restaurants gares, hôpitaux, chapiteaux et autres structures gonflables.

A Plérin-sur-Mer, l’auditorium du CAP accueille gracieusement les accompagnants de personnes handicapées.

Dans ces bâtiments, des règles de sécurité sont instituées afin de limiter les risques d’incendie, (alerte des occupants et des services de secours en cas d’incendie, aide à l’évacuation des personnes en évitant la panique...)

Les ERP sont classés par catégorie selon leur capacité d’accueil.

La ville de Plérin-sur-Mer compte 2 ERP de 1ère catégorie (accueil de plus de 1 500 personnes ) et 2ème catégorie (accueil de 700 à 1 500 personnes) et 10 bâtiments de 3ème catégorie (300 à 700 personnes) et 4ème catégorie (jusqu’à 300 personnes).